Accueil > L’Espagne et Monaco > L'environnement et le développement durable

L'environnement et le développement durable

Union pour la Méditerranée (UpM)

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a participé, le 13 juillet 2008, au Sommet fondateur de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

L’UpM est une organisation intergouvernementale rassemblant 43 pays d’Europe et du bassin méditerranéen : les 28 États membres de l’Union européenne et 15 pays méditerranéens partenaires d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d’Europe du Sud-Est. Son secrétariat général se situe en Espagne, à Barcelone.

L’organisation a pour objectif principal d’augmenter l’intégration Nord-Sud et Sud-Sud dans la région méditerranéenne, afin de soutenir le développement socio-économique des pays et d’assurer la stabilité dans la région. Par le biais de ses actions, l’institution se concentre sur deux piliers fondamentaux: favoriser le développement humain et promouvoir le développement durable.

L’UpM, lancée pour donner suite au Partenariat euro-méditerranéen Euromed, également connu sous le nom de Processus de Barcelone établi en 1995, agit dans six domaines stratégiques prioritaires dont la Principauté de Monaco est particulièrement active: 

  • Le développement des entreprises
  • Les affaires sociales et civiles
  • L’enseignement supérieur et la recherche
  • Le transport et le développement urbain
  • L’eau, l’environnement et l’énergie
  • L’action pour le climat

 

Le 11 juillet 2017 a eu lieu l’atelier régional de lancement du processus méditerranéen préparatoire pour le 8ème Forum Mondial de l’Eau, qui s’est tenu du 18 au 23 mars 2018, au Brésil.

Organisé par l’Union pour la Méditerranée (UpM) et l’Institut Méditerranéen de l’Eau (IME), pilotes de ce processus, en partenariat avec la Fondation Prince Albert II, cet événement a réuni, à Monaco, une cinquantaine de participants et a permis de lancer les premiers travaux qui ont été présentés au Forum Méditerranéen de l’Eau, fin 2017.

 

La Fondation Prince Albert II (FPAII)

Le 16 avril 2006, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco s’est rendu en Arctique, atteignant le pôle Nord, afin de mesurer les effets du réchauffement climatique sur la banquise fragilisée.

À la suite de cette expédition, en juin 2006, le Prince a décidé de créer Sa Fondation afin de répondre aux menaces qui pèsent sur l’environnement de notre planète. La Fondation Prince Albert II de Monaco (FPAII) se consacre à la protection de l'environnement et au développement durable à l’échelle mondiale, avec pour objectifs prioritaires le changement climatique et la promotion d’énergies renouvelables, la biodiversité, la gestion des ressources en eau et la lutte contre la désertification.

Le Prince Souverain s'est rendu à Madrid le 22 avril 2016 pour le lancement de la branche espagnole. La FPAII dispose de 9 branches dans le monde.

A cette occasion, S.A.S le Prince Albert II a déclaré : « Ensemble nous sauverons la Méditerranée, unis, nous lui permettrons d’aborder la seconde moitié de ce siècle avec des perspectives durables, des paysages préservés, des Etats mobilisés, des peuples engagés. C’est en tout cas l’objectif que j’assigne à Mon Gouvernement et à Ma Fondation depuis dix ans ».

 

ACCOBAMS

L’ACCOBAMS a été signé à Monaco le 24 novembre 1996 et est entré en vigueur le 1er juin 2001.

L’Accord sur la Conservation des Cétacés de la Mer Noire, de la Méditerranée et de la zone Atlantique adjacente (ACCOBAMS) est un outil juridique de conservation de la biodiversité basé sur la coopération. Son objectif est de réduire les menaces qui pèsent sur les cétacés, notamment en améliorant l’état des connaissances sur ces animaux.

L’ACCOBAMS est le premier Accord qui lie les Pays de ces sous régions, pour un travail commun, portant sur la conservation des cétacés. L’un des aspects novateurs de l’Accord est d’inclure dans son application les pays non riverains, dont les navires exercent dans la zone des activités susceptibles de porter atteinte à la conservation des cétacés.

En 2018, l'Accord compte 24 parties : Albanie, Algérie, Bulgarie, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne, France, Géorgie, Grèce, Italie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Monténégro, Portugal, Roumanie, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie et Ukraine.

La Principauté de Monaco a accueilli, du 22 au 25 novembre 2016, la sixième réunion de l’ACCOBAMS.

Cette réunion a été marquée par la célébration des 20 ans de l’ACCOBAMS, ainsi que par la signature d’un nouvel Accord de siège entre le Gouvernement Princier et le Secrétariat de l’Accord.

Lors de la cérémonie d’ouverture, S.A.S. le Prince Albert II a réitéré Son soutien à l’ACCOBAMS et Son engagement en faveur de la préservation des océans.

A cette occasion, le lancement de l’« ACCOBAMS Survey Initiative » a été annoncé.

Il s’agit d’un projet de recensement de tous les cétacés de la Méditerranée et de la mer Noire. Développé et mis en oeuvre par le Secrétariat Permanent de l’ACCOBAMS, il reçoit le soutien à hauteur de plusieurs millions d’euros, en particulier, de la Fondation MAVA, de la Fondation Prince Albert II de Monaco, de l’Agence Française pour la Biodiversité, de la Principauté de Monaco et de tous les pays riverains.

Profitant de l’entrée en Méditerranée, à Malaga, en Espagne, du navire de recherche « Song of the Whale », une journée d’évènements a été organisée le 8 juin 2018, en collaboration avec le Bureau méditerranéen de l’UICN, pour célébrer le lancement officiel de la campagne Méditerranéenne, en présence de nombreuses personnalités, dont S.E.M. Jean-Luc Van Klaveren, Ambassadeur de Monaco en Espagne.

S.E.M. Jean-Luc Van Klaveren a souligné que « Les actions de l’ACCOBAMS sont essentielles pour la conservation des cétacés car cet Accord a su depuis deux décennies être un lien entre les frontières, entre les univers, entre les communautés politiques, scientifiques, professionnelles et activistes pour un enjeu central et commun ». Il a ainsi rappelé que « pour ces raisons, la Principauté de Monaco est un des principaux contributeurs de l’ACCOBAMS et ce depuis de nombreuses années. S’agissant du Survey Initiative, l’Ambassadeur a précisé que  comme l’avait annoncé personnellement S.A.S. le Prince Souverain en novembre 2016, Sa Fondation s’est également engagée dans ce projet à hauteur de 100.000 euros ».

Le 19 juillet 2018, le navire Song of the Whale, un des principaux acteurs de l’« ACCOBAMS Survey Initiative », a fait escale à Monaco en présence de nombreuses personnalités.

Les tous premiers résultats des observations montrant la distribution des cétacés ainsi que des images de cet ambitieux projet ont, ensuite, été présentés lors d'une conférence organisée au Yacht Club de la Principauté. Les participants ont également pu prendre connaissance du protocole scientifique de recensement régional mis en oeuvre, écouter les enregistrements des sons émis par les cétacés durant l’étude, et écouter le témoignage d’observateurs scientifiques présents sur le voilier.

L’ « ACCOBAMS Survey Initiative » est un projet innovant et sans précédent, visant à améliorer les mesures de conservation en Méditerranée afin de sauvegarder sa biodiversité.

Dans ce cadre, le Secrétariat Permanent de l’ACCOBAMS a réalisé entre juin et juillet 2018, la première campagne de recensement des cétacés et de la mégafaune de la Méditerranée, à partir de huit avions, cinq bateaux, dont le Song of the Whale, et avec une centaine d’observateurs scientifiques venant de tout le bassin Méditerranéen.

Contact

Ambassade de Monaco en Espagne

Calle Villanueva, 12
28001 Madrid

Téléphone : (+34) 91 578 20 48
Fax : (+34) 91 837 10 67
En cas d'urgence Cliquez ici pour en savoir plus Cliquez ici pour accéder à l'agenda des manifestations à Monaco sur le site visitmonaco.com Cliquez ici pour accéder à Monaco Channel Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Instagram Bouton LinkedIn Bouton Twitter
Agenda
http://ambassade-en-espagne.gouv.mc/L-Espagne-et-Monaco/L-environnement-et-le-developpement-durable